Temps de lecture : 4 minutes

Utilisé convenablement, Lightroom Classic vous fera gagner du temps et vous facilitera la vie.

Mais, de par sa flexibilité et le nombre d’options qu’il propose, il est facile de se retrouver, après quelques mois d’utilisation, avec une vraie usine à gaz.

S’il vous faut 5 minutes pour retrouver une photo dans votre bibliothèque, c’est probablement que vous n’avez pas respecté l’une des 4 règles fondamentales de Lightroom.

Règle numéro 1 : n’utiliser qu’un seul catalogue

Je vous en ai déjà parlé dans un article récent mais je préfère en remettre une couche : mieux vaut n’utiliser qu’un seul catalogue pour gérer l’ensemble de vos photos.

Un catalogue est capable de gérer des dizaines de milliers de photos sans nuire aux performances de votre ordinateur et regrouper toutes vos photos au même endroit à plusieurs avantages — notamment le fait de pouvoir, en une seule recherche, retrouver n’importe quelle photo.

Si vous avez créé plusieurs catalogues, vous pouvez les fusionner. La marche à suivre est détaillée ici : Comment fusionner plusieurs catalogues dans Lightroom Classic.

Règle numéro 2 : stockez toutes vos photos dans un dossier unique

Lorsque vous importez vos photos dans Lightroom Classic, il est important de toutes les regrouper dans un dossier unique.

Ainsi, vous pourrez facilement mettre en place un système de sauvegarde efficace : vous n’avez qu’un seul dossier à sauvegarder. Idem si vous changez d’ordinateur : un seul dossier à transférer.

Quand je parle de dossier unique, je ne dis pas que toutes vos photos doivent y être placées en vrac. Vous pouvez créer des sous dossiers pour les regrouper, mais ils doivent être placés dans le même dossier parent.

Un exemple : je classe toutes mes photos dans un dossier parent intitulé « Lightroom Photos ». Il contient un sous-dossier pour chaque année, lui même contenant un sous-dossier pour chaque mois. Ainsi, une photo prise en aout 2018 sera placée dans le dossier « Lightroom Photos » > 2018 > 08.

Si vous gérez une grosse bibliothèque et utilisez un ordinateur portable, il se peut que vous n’ayez pas assez d’espace disque. Dans ce cas, vous pouvez créer deux dossiers racines. Le premier, placé sur le disque dur de votre ordinateur, sera votre dossier de travail. Le second, placé sur un disque dur externe ou un NAS, sera votre dossier d’archive. Lightroom vous permet, en un glisser / déposer, de déplacer vos photos d’un disque à l’autre.

Règle numéro 3 : évitez d’utiliser les dossiers pour organiser vos photos

Pour classer vos photos dans Lightroom, évitez d’utiliser les dossiers. Mieux vaut utiliser les autres outils proposés par Lightroom, notamment les collections et les mots-clés.

  • Utiliser les collections vous fait gagner du temps. Lorsque vous classez une photo dans une collection, elle n’est pas déplacée sur le disque dur de votre ordinateur. L’opération est ainsi plus rapide.
  • Les collections dynamiques — sorte de collections intelligentes qui regroupent vos photos selon des règles que vous définissez — sont très utiles pour organiser vos photos. Ce fonctionnement est impossible à mettre en place avec des dossiers.
  • Une photo peut apparaitre dans plusieurs collections sans qu’un doublon ne soit créé sur votre disque dur. Même si une photo est classée dans 10 collections, elle n’occupera pas plus d’espace sur votre disque dur — ce qui n’est pas le cas si vous utilisez des dossiers.
  • Enfin, les collections sont synchronisées avec le cloud d’Adobe et l’environnement Lightroom CC — ce n’est pas le cas des dossiers. En utilisant des collections, vous retrouverez donc votre classement quel que soit l’endroit d’où vous accédez à vos photos : Lightroom Classic, Lightroom CC, Lightroom Mobile ou Lightroom pour le Web.

Règle numéro 4 : tout se fait depuis Lightroom

Cette règle est fondamentale : tout se fait depuis Lightroom.

Si vous utilisez Lightroom, faites en sorte de gérer l’intégralité de votre flux de travail depuis ce logiciel. Importez vos photos depuis Lightroom, triez-les depuis Lightroom, retouchez-les puis classez-les également depuis Lightroom. Même l’impression ou le partage de vos photos peut se faire depuis Lightroom.

Une erreur courante commise par les débutants est d’utiliser Lightroom pour retoucher leurs photos, les exporter au format jpeg, puis d’utiliser les dossiers de leur ordinateur pour classer ces fichiers jpeg. Lightroom n’a pas été conçu pour fonctionner ainsi.

Si vous avez besoin d’envoyer une photo à quelqu’un, faites-le depuis Lightroom : sélectionnez votre photo, exportez-la au format jpeg, envoyez ce fichier par mail puis supprimez-le. Si vous avez à nouveau besoin d’envoyer cette image à un proche, faites une nouvelle exportation. Ne stockez pas les fichiers jpeg exportés, ils ne servent à rien.

Conclusion

Dès que vous voulez travailler sur vos photos, utilisez Lightroom. Il est capable de gérer l’intégralité de votre flux de travail, de l’importation de vos photos à leur impression.

Pour organiser vos photos, créez un dossier unique dans lequel vous regrouperez tous vos fichiers. Vous pourrez ainsi mettre en place un système de sauvegarde plus simple et donc plus efficace.

De même, pour rester simple, ne créez qu’un seul catalogue et utilisez les collections et mots-clés pour y organiser vos photos.

[Vous utilisez Lightroom ? Pour mettre en place un flux de travail efficace et organiser vos photos de manière optimale, je vous conseille de lire mon livre « Apprendre Lightroom Classic CC »]

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches

Les membres Premium peuvent discuter de cet article sur le forum de la communauté Premium.