Apprendre à juger et critiquer son travail est très important pour un photographe.

En effet, si vous voulez progresser plus rapidement, vous devez connaitre vos points faibles, pour savoir dans quel domaine vous devez travailler, et vos points forts, pour les mettre en avant dans votre travail.

Mais pour cela, encore faut-il être capable et prendre le temps de critiquer son propre travail.

C’est en s’auto-critiquant que vous apprendrez à reconnaître une photo réussie, ou au contraire une photo ratée.

Et surtout, que vous saurez détecter dans votre photo ce qui la rend intéressante, ou au contraire ce qui a gâché votre cliché.

Difficile d’être objectif

Mais critiquer objectivement ses propres photos n’est pas aussi facile qu’il n’y parait.

Votre jugement aura souvent tendance a être trompé par le souvenir de votre cerveau.

Au moment ou vous avez pris votre photo, vous ressentiez certaines émotions, vous étiez dans un certain état d’esprit.

En revoyant cette photo quelques heures après, sur votre ordinateur, votre cerveau se remémore automatiquement ces sentiments.

Pour vous, cette photo est magnifique, chargée d’émotions, et en la regardant, vous avez l’impression de revivre la scène.

Mais une autre personne, qui n’était pas présente lors de la prise de vue, ressentira-t-elle toutes ces émotions ?

Si votre photo est réellement réussie, oui.

Sinon, non.

Et c’est cela que vous devez être capable de juger.

Comment apprendre à juger ses propres photos

Je suis tombé il y a quelques jours sur un article publié sur Digital Photography School, par Alex Morrison.

Dans cet article, Alex dévoile une check-list qui lui permet d’évaluer la qualité de son travail aussi objectivement que possible.

L’idée est d’utiliser cette check-list pour chacune de vos photos, et de prendre l’habitude de le faire, comme vous retouchez vos photos ou décidez celles que vous gardez ou rejetez.

L’auto-critique doit être incorporée à votre workflow.

Voici un petit résumé de cette check-list, n’hésitez pas à aller voir l’article original, ou elle donne plus de détails :

La check-list pour juger objectivement vos photos

Pour chacune de vos photos, posez-vous la question :

Ma photo a-t-elle de l’impact ?

L’impact est le sentiment que l’on ressent quand on voit la photo pour la première fois. Une photo intéressante va provoquer des rires, de la tristesse, de la compassion, de la colère, de la fierté, de l’émerveillement.

  • Quand vous montrez à quelqu’un votre photo, quel est sa réaction?

Ma photo raconte-t-elle une histoire ?

La puissance d’une photo réside en sa capacité à raconter une histoire, et à faire appel à l’imagination de la personne qui la regarde.

  • Votre photo raconte-t-elle une histoire ?
  • Votre photo fait-elle appel à l’imagination de la personne qui la regarde ?
  • Quelle histoire raconte-t-elle ? (Cette histoire peut se résumer en une simple phrase).

Ma photo est-elle créative ?

La créativité du photographe est son habilité à utiliser les techniques de la photographie et son imagination pour exprimer son message ou sa vision de façon originale.

  • Avez-vous déjà vu une image similaire à la votre?
  • Si oui, pourquoi la votre est différente et mieux réussie que l’autre ?

Ma photo correspond-t-elle à mon style ?

Le style de votre photo peut influencer de manière positive sa qualité si il est en adéquation avec votre sujet. Et le contraire est vrai aussi : Si le style de votre photo ne correspond pas à votre sujet, votre travail en sera altéré.

  • Quel est votre style, savez-vous le définir ?
  • Qu’avez vous fait de particulier lors de la prise de vue ou en post production pour que cette photo soit la votre ?
  • Utilisez-vous régulièrement certaines techniques ou certains procédés qui rendraient vos photos facilement identifiables comme étant les votre ? Cette singularité définit votre style.

La composition de ma photo est-elle réussie ?

La composition permet d’ordonner les différents éléments présents sur votre photo, de manière à ce que le regard soit captivé, et dirigé vers l’endroit de votre choix.

  • Votre image a t elle des lignes directrices qui aident le regard à rentrer dans votre photo ?
  • Y-a-t-il assez de contrastes, textures, espaces vides, répétitions ou tensions pour garder captif le regard une fois celui-ci entré dans votre photo?
  • Avez-vous utilisé une règle de composition dans cette image ? Laquelle, et pourquoi avez-vous utilisé celle-ci en particulier ?
  • Au contraire, avez vous délibérément enfreint une règle de composition ? Laquelle et pourquoi ?

Le centre d’intérêt de ma photo est-il bien identifiable ?

Le centre d’intérêt d’une photo est l’endroit ou les endroits de l’image ou le photographe veut guider le regard de la personne qui la regarde. Il peu y avoir des centres d’intérêt primaires et secondaires.

  • Y-a-t-il un centre d’intérêt clair et évident sur votre photo ?
  • N’y-a-t-il pas d’éléments perturbateurs ?
  • Une personne qui regarderait votre photo pourrait-elle dire quel en est le centre d’intérêt ?

Ai-je bien utilisé et contrôlé la lumière dans ma photo ?

La lumière est ce qui définit les dimensions, les formes, et les courbes de votre image. Quelle soit naturelle ou artificielle, la façon dont la lumière est utilisée doit améliorer votre photo. La lumière est un composant clé d’une photo.

  • Si la lumière était différente, ma photo serait-elle mieux réussie ou pire ?
  • Si cette photo avait été prise au moment du coucher du soleil, serait-elle mieux réussie ?
  • Pensez-vous que vous auriez-pu avoir une meilleure lumière ? Comment ?

Le sujet est-il adapté à l’histoire racontée ?

Pour qu’une photo soit réussie, il faut que le sujet soit adapté à l’histoire racontée.

  • Le sujet est-il en adéquation avec l’histoire racontée ?
  • Le symbolisme est-il évident ?
  • Y-a-t-il une continuité avec les autres éléments que vous avez utilisé dans votre composition ?

Les couleurs de ma photo sont-elles cohérentes ?

Les couleurs donnent de l’harmonie à votre image. Une image dans laquelle les tons sont cohérents peut améliorer la façon dont elle est perçue émotionnellement. Les couleurs ne sont pas toujours harmonieuses, et peuvent être utilisées pour évoquer différents sentiments.

  • Les tons et couleurs utilisés sur votre photo sont-ils cohérents avec le type d’émotion que vous voulez transmettre ? Les couleurs sombres, les violets, les bleus, les rouges profonds, etc. évoquent des émotions différentes que les blancs, les couleurs pastels, et les tons désaturés.
  • Les couleurs utilisées sur votre photo sont-ils en accord avec l’histoire que vous racontez ?

Ai-je bien maitrisé la technique ?

La maitrise de la technique détermine la qualité de la photo elle-même, telle qu’elle est présentée au public. Netteté, bruit, pixelisation, exposition, etc. sont autant de points qui peuvent ruiner ou au contraire transcender une photo.

  • Votre sujet est-il net (même en zoomant à 100% dans votre logiciel de post-production) ?
  • Y-a-t-il du bruit visible dans les ombres ? Si oui, votre exposition n’était pas bonne.
  • Y-a-t-il des blancs cramés ? Si oui, votre exposition n’était pas bonne. Vérifiez votre histogramme.
  • Si il y a des personnes sur votre photo, le ton de leur peau est-il plaisant et naturel ?

Une question ou une réaction à propos de cet article ?
On en discute dans la communauté des SuperPhotographes

Pas encore membre de la communauté ?
Rejoignez des centaines de photographes au sein d'un groupe dans lequel vous pouvez poser vos questions, demander des conseils, discuter avec d’autres passionnés, partager des ressources, des connaissances ainsi que des projets.
En savoir plus et s'inscrire gratuitement