Cet article fait partie de la série Le matériel du photographe
Temps de lecture : 3 minutes

On entend souvent que ce n’est pas le matériel qui fait une photo réussie mais le photographe qui l’utilise. C’est vrai et je vous le répète d’ailleurs régulièrement.

Pourtant, se tromper lors de l’achat d’un appareil photo peut vous pousser à arrêter la photo.

Acheter le mauvais appareil photo peut vous dégouter de votre passion

Prenez l’exemple de Jérôme, un de mes lecteurs. Il a commencé à s’intéresser à la photo en utilisant un compact. Il prenait de plus en plus de photos, ses proches aimaient ce qu’il créait alors, naturellement, il s’est dit qu’il devait acheter un appareil plus performant. Pour son anniversaire, il s’est fait offrir l’appareil de ses rêves : un reflex haut de gamme. Le problème, c’est qu’en plus d’être compliqué, cet appareil est lourd et encombrant. Il l’emporte moins souvent avec lui — d’autant plus qu’il coute cher et qu’il a peur de l’abimer.

Ayant rarement son appareil avec lui, Jérôme prends moins de photos. Au final, en achetant cet appareil, Jérôme à progressé moins vite que s’il avait gardé son compact. Il a pris moins de photos et la complexité de l’appareil l’a découragé dans son apprentissage.

Quand Jérôme m’a raconté cette histoire, ça faisait 6 mois qu’il avait acheté ce nouvel appareil et 2 mois qu’il n’avait pas pris une seule photo.

Un nouvel appareil photo n’améliorera pas vos images du jour au lendemain mais, s’il correspond à vos besoins, il vous aidera à progresser. Au contraire, un appareil mal adapté risque de vous dégouter de votre passion.

Choisir le mauvais appareil photo peut vous faire perdre beaucoup d’argent

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la photo, j’utilisais un compact. Je prenais beaucoup de photos et elles étaient de plus en plus intéressantes mais, à un moment, je me suis dit que pour progresser il fallait que je change d’appareil.

J’ai alors acheté un hybride micro 4/3. Après quelques mois de pratique, j’ai du me rendre à l’évidence : mes photos n’étaient pas meilleures. Je me suis alors dit que le problème venait encore de l’appareil et que j’aurais du acheter un reflex plutôt qu’un hybride (en 2010, c’était le début des hybrides et on entendait beaucoup d’avis négatifs à leur sujet).

J’ai donc revendu mon matériel pour acheter un reflex. Performant mais lourd et encombrant. Encore une fois — et à ma grande déception —, mes photos ne se sont pas améliorées du jour au lendemain. J’ai changé de boitier pour monter en gamme, puis j’ai compris que cette plateforme était trop encombrante pour moi. J’avais besoin d’un appareil plus petit, que je pouvais avoir toujours sur moi, facile à emporter en voyage et surtout discret — pour la photo de rue notamment.

Je suis donc repassé au micro 4/3 pendant quelques années, avant de changer une nouvelle fois, il y a seulement quelques mois, pour un hybride full-frame qui est aujourd’hui l’appareil le mieux adapté à ma pratique.

Si je compte, j’ai changé 4 fois de plateforme, c’est à dire qu’à chaque fois j’ai revendu mon appareil mais aussi tous mes objectifs et les accessoires qui vont avec. Même si j’ai revendu mon matériel d’occasion, je ne préfère pas calculer le prix que m’ont couté tous ces changements.

Si j’avais choisi la bonne plateforme dès le début, j’aurais économisé des centaines d’euros.
Le problème c’est que lorsqu’on débute, on a du mal à savoir quel appareil est le mieux adapté à nos besoins.

Un bon appareil, c’est comme une bonne paire de chaussures

Il existe de nombreux types d’appareils, marques et modèles sur le marché. Ces dernières années, les appareils se sont spécialisés. Aujourd’hui, l’important n’est pas de savoir quel est le meilleur appareil photo mais plutôt de comprendre lequel vous correspondra le mieux.

C’est comme si vous deviez acheter des chaussures. Si vous entrez dans un magasin et demandez la meilleure paire de chaussures, le vendeur sera incapable de répondre à votre requête.

S’il vous apporte la paire de chaussure la plus chère du magasin, elle ne sera probablement pas adaptée à vos besoins. Selon que vous prépariez un marathon ou un mariage, la meilleure chaussure ne sera pas la même.

L’important est de trouver la chaussure adaptée à vos besoins — ainsi qu’à la morphologie de vos pieds, à vos gouts et à votre budget.

Quand vous choisissez un appareil photo, c’est la même chose. L’important est de trouver celui qui vous correspondra — vous devez trouver chaussure à votre pied.

Et quand je parle d’appareil photo, je parle également des objectifs qui vont avec. Eux aussi doivent être adapté à votre appareil mais aussi à votre pratique et à vos besoins.

Pour vous aider à choisir du matériel parfaitement adapté à vos besoins et vous éviter de perdre beaucoup d’argent en faisant de mauvais choix, j’ai créé la formation “Comment choisir votre appareil photo” : Informations et inscriptions

Cet article fait partie de la série Le matériel du photographeArticle précédent : Adapter sa pratique à son matériel, puis vice versaArticle suivant : 5 raisons de passer d’un appareil photo compact à un reflex (et 5 raisons de ne pas le faire)

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches. Pensez également à vous abonner à la newsletter pour recevoir les prochains articles.

Envie d'approfondir le sujet ?

Les membres Premium peuvent discuter de cet article et poser toutes leurs questions dans le forum de la communauté Premium.

Vous pouvez rejoindre cette communauté de photographes et de créatifs dès maintenant. Votre inscription vous permettra de progresser plus rapidement et de profiter de nombreux avantages : formations et eBooks gratuits, contenus exclusifs, réductions spéciales, etc. Informations et Inscription

Lancer la discussion sur le forum de la communauté Premium.