Temps de lecture : 2 minutes

Nous sommes en octobre, et le jour commence à peine à se lever.

Vous vous promenez dans un bois, et au détour d’un chemin, vous débouchez sur un petit étang.

Un épais brouillard vous entoure.

Quelques rayons de soleil arrivent à se frayer un passage à travers la brume, pour plonger dans l’eau froide de l’étang.

Vous entendez des canards, qui s’amusent à la surface de l’eau, mais impossible de les distinguer tellement le brouillard est épais.

Même si vous êtes devant votre écran pour lire cet article, fermez les yeux quelques instants, et imaginez vous vivre cette scène…

Ce matin là, vous aviez pris avec vous votre appareil photo.

Toujours au bord de cet étang : Qu’allez-vous prendre en photo? Quelle ambiance se dégagera de vos clichés?

Ambiance et type de lumière

Vous remarquerez que depuis le début de l’article, je n’ai pas parlé de lumière, et encore moins de sa qualité.

Tout ce que j’ai décrit, c’est une ambiance.

Cette ambiance à certainement du vous inspirer une lumière douce, grise, feutrée.

Des ombres peu marquées, peu de contraste.

Et la photo que vous vous êtes imaginé prendre ne devait surement pas ressembler au cliché que vous auriez imaginé si je vous avais décrit une plage d’Ibiza à 14h00 au moins d’aout.

Ambiance et lumière sont synonymes en photographie.

En vous décrivant une ambiance, le type de photo adaptée à celle-ci est venu naturellement.

Si je vous avais simplement parlé de la qualité de la lumière (lumière grise, ombres peu marquées, peu de contraste, etc.) vous auriez eu plus de mal à imaginer votre photo, surtout si vous débutez.

Mettez-vous dans l’ambiance avant de prendre une photo

On peut prendre des photos quelle que soit la lumière, mais il est très important d’adapter ses photos à la lumière disponible.

La prochaine fois que vous sortez prendre des photos, avant de déclencher, essayez de ressentir l’ambiance du moment.

Plutôt que de réfléchir en termes parfois techniques pour analyser le type de lumière, réfléchissez en ressentis et sentiments.

Imprégnez-vous de cette ambiance,

Et seulement ensuite, commencez à prendre vos photos.

Vous verrez qu’instinctivement, vos photos s’adapteront à l’ambiance.

Au début, vous n’arriverez à faire la différence qu’entre des lumières très différentes (le brouillard d’octobre, et Ibiza au mois d’aout).

Et petit à petit, avec l’expérience, vous arriverez à ressentir les moindres changements d’atmosphère, et saurez vous adapter à la lumière en quelques secondes.

Vous verrez également que cet exercice peut-être pratiqué n’importe quand et n’importe ou.

Prenez l’habitude de faire attention à ces ambiances tout au long de vos journées.

Apprenez à ressentir ces ambiances, même quand vous êtes en voiture, coincé sur le périph, en route vers votre bureau.

En plus de progresser en photographie, vous verrez la vie autrement, et ça, c’est certainement le plus beau côté de la photographie : voir de jolies choses là ou d’autres ne voient qu’un paysage triste et habituel.

PS: Je serai curieux de savoir ce que vous avez imaginé comme photo dans la première partie de cet article. N’hésitez pas à décrire votre vision, ou a poster des liens vers des photos y ressemblant dans les commentaires ci-dessous!

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches

Et pensez à vous abonner pour ne pas rater les prochaines publications