Temps de lecture : 4 minutes

On continue la série d’articles consacrés à la photographie de voyage, et on va s’intéresser aujourd’hui à la technique proprement dite.

Je ne vais pas vous expliquer comment prendre une photo correctement, j’en parle déjà assez ailleurs sur ce blog.

Mais ce que je vais faire, c’est vous donner quelques astuces, souvent spécifiques à la photographie de voyage, et qui vous aideront à mieux réussir vos photos.

C’est parti :

Pensez STABILITE

Le manque de stabilité au moment de prendre une photo est certainement le défaut que je vois le plus souvent chez les photographes qui débutent.

Et ce manque de stabilité provoque des photos un peu moins nettes que ce qu’elles auraient pu être si vous aviez pris le temps de bien stabiliser votre appareil photo.

Le summum de la stabilité, c’est bien sur le trépied et la télécommande pour déclencher vos photos. Dans ce cas, l’appareil est complètement stable, et rien ne viendra le faire bouger.

Mais on ne peut pas toujours avoir un trépied, souvent encombrant, avec soi quand on voyage.

Alors, faute de trépied et de télécommande, voici quelques astuces à essayer pour stabiliser au maximum votre appareil lorsque vous prenez une photo.

  • A la place d’un trépied encombrant, vous pouvez utiliser un trépied plus petit, qui pourra facilement loger dans votre sac. J’utilise par exemple un trépied Joby.
  • Si vous n’avez pas de télécommande, utilisez le retardateur de votre appareil photo, et réglez le au minimum sur 5 secondes.
  • Quand vous le pouvez, posez votre appareil sur un mur, un banc, ou toute autre surface plane, au moment de prendre une photo.
  • Si vous tenez votre appareil à la main, attention à la façon dont vous le tenez. La main droite tient l’appareil sur le coté, la main gauche est positionnée sous l’objectif, et vos coudes sont appuyés sur votre poitrine.
  • Si vous prenez une photo debout, essayez au maximum de vous appuyer contre quelque choses : un lampadaire, un mur, une rambarde, etc.
  • Si vous vous baissez, posez un genoux par terre plutôt que de rester accroupi. Vous serez beaucoup plus stable.

Bref, vous l’aurez compris, tous les moyens sont bons pour stabiliser au maximum votre appareil photo au moment de déclencher.

Et moins il y a de lumière, plus la stabilité est importante !

Appareil à la main, allumé, et pas de capuchon d’objectif

Quand vous vous baladez et que vous visitez une ville, vous ne savez jamais à l’avance ce que vous allez découvrir au coin de la rue.

Quelque fois, vous serrez surpris par des scènes magnifiques, mais qui ne durent que quelques secondes.

Si vous voulez les photographier, vous n’avez que quelques dixièmes de secondes pour réagir.

Si votre appareil photo est dans votre sac ou votre poche, et que votre objectif est fermé avec un capuchon, le temps de sortir votre appareil, de l’allumer, d’enlever le capuchon, la scène que vous vouliez photographier sera déjà terminée depuis longtemps !

Donc, en voyage :

  1. Appareil toujours à la main, avec une sangle de poignet, pour sécuriser votre appareil.
  2. Pas de capuchon sur votre objectif
  3. Appareil toujours allumé. Regardez la notice de votre appareil photo pour régler efficacement le mode de mise en veille.

Ouverture maximale, et ISO auto

En voyage, moins vous aurez à gérer de paramètres pour vos photos, et plus vous serez capable de saisir des instants éphémères.

Lorsque vous vous baladez, voici les réglages de base que je vous conseille :

  • Réglez votre boitier en mode priorité ouverture (A ou Av)
  • Choisissez l’ouverture la plus grande possible pour votre objectif. Si vous devez prendre une photo en grand angle, la profondeur de champ sera grande quoi qu’il arrive. Si vous devez au contraire zoomer, la profondeur de champ sera alors plus faible, vous permettant d’isoler votre sujet du fond.
  • Réglez la sensibilité ISO sur auto. Les appareils récents sont assez intelligents pour gérer la sensibilité très efficacement, et ça vous évitera de rater des photos en oubliant de monter la sensibilité quand vous passez d’une zone fortement éclairée à une zone plus sombre.
  • Réglez la balance des blancs sur auto. Là encore, les appareils modernes s’en sortent très bien, dans la majorité des cas.

Ceci est votre régale de base. Libre à vous, pour les raisons de votre choix, de modifier ces réglages pour prendre une photo bien particulière.

Mais pensez, tout de suite après avoir pris votre photo, à revenir a ces réglages.

Ce sont les réglages qui vous permettent le plus de flexibilité, et surtout, si vous devez déclencher rapidement, en ayant toujours vos réglages de base, vous savez sans même réfléchir comment votre appareil va réagir.

Activer l’avertissement sur les zones surexposées

Enfin, un dernier point concernant l’exposition de vos photos :

Beaucoup d’appareils disposent d’une fonction d’alerte des zones surexposées.

Lorsque vous activez cette fonction, et que vous visualisez sur l’écran de votre boitier la photo que vous venez de prendre, si il existe des zones surexposées, elles seront mise en valeur (clignotement, ou coloration rouge par exemple).

Cette fonction est très utile, en complément de l’utilisation de l’histogramme, pour éviter d’avoir des zones cramées car trop surexposé.

Regardez le manuel de votre appareil pour savoir comment l’activer.

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches. Pensez également à vous abonner à la newsletter pour recevoir les prochains articles.

Les membres Premium peuvent discuter de cet article sur le forum de la communauté Premium.