Bonjour à tous, aujourd’hui c’est le dixième numéro de #QuestionPhoto !

Dans cet épisode, on va aborder les sujets suivants :

  • Utilisation d’un filtre ND variable
  • Quel logiciel utiliser pour supprimer des défauts sur des photos
  • Quelques conseils pour la photo de nuit
  • Utilitaire Canon Utility sur Mac
  • Flux de travail avec Capture One et Lightroom

Avant d’attaquer, je vous rappelle que vous pouvez me poser vos questions via ma page Facebook, sur Twitter, en utilisant le hashtag #QuestionPhoto, ou en postant un commentaire en bas de cette page.

Je vous répondrai dans l’un des prochains épisodes de #QuestionPhoto. D’ici là, n’oubliez pas de vous abonner à ma newsletter gratuite pour ne pas rater la réponse !

Voici vos questions :

Marcel Fixot (email) : Je voudrais savoir s’il existe un abaque qui indique pour l’usage d’un filtre variable ND qui indique en fonction de la vitesse lu sur l’appareil (sans filtre) la vitesse a afficher en fonction de la sensibilité (ISO) qu’on a préréglé

Pour ceux qui ne connaissent pas, les filtre ND (pour filtre Neutral Density ou filtre de densité neutre en français) sont des filtres qui permettent d’obscurcir une scène, sans changer les couleurs ni quoi que ce soit d’autre. En gros, le filtre ND a le même effet que le curseur exposition de votre logiciel de retouche photo, sauf que cet effet est appliqué au moment de la prise de vue.

Les filtres ND peuvent être variables ou non. Si ils sont variables, ils peuvent être réglés pour obscurcir plus ou moins une scène. Si ils ne sont pas variables, chaque filtre à une capacité plus ou moins grande à obscurcir la scène.

Donc Marcel, pour répondre à ta question : Pour les filtres ND non variables, c’est simple. Avec un filtre ND 1000, tu multiplies la vitesse d’obturation obtenue sans filtre par 1000, et tu as ta vitesse d’obturation avec le filtre, pour obtenir la même exposition. Avec un filtre ND8, tu multiplies par 8, etc.

Mais avec un filtre variable, c’est plus compliqué. Si il est gradué, tu devrais t’en sortir assez facilement. Si par contre il n’est pas gradué, tu n’a plus qu’a le faire à l’estimation. En connaissant les deux réglages extrêmes de ton filtre, et en sachant ou tu en es de ton réglage, tu peux faire une première estimation grossière du réglage adéquat. Puis faire un test, et si ça ne marche pas, ajuster ton réglage.

Par exemple si ton filtre ND couvre de ND100 à ND1000 et que tu est à la moitié de l’amplitude max, commence par multiplier ta vitesse par 500, et tu ne devrais pas être loin de la vérité.

Enfin, le dernier problème que tu peux avoir, c’est la notation de la densité sur ton filtre, qui peut être différente selon les marques. Voici un tableau, récupéré sur Wikipédia, pour te donner les équivalences entre les différentes notations :

tableau-equivalent-filtre-ND

Mohamed LAMINE (Email) : J’ai quelques photos anciennes avec des tâches blanches, pouvez-vous m’indiquer SVP le nom d’un logiciel de retouche photo qui peut m’éliminer ces tâches sur les photos. Je rappelle que je n’ai pas les moyens d’acheter Photoshop.

Salut Mohamed,

Le logiciel que j’utilise le plus pour retoucher mes photos est Adobe Lightroom. Tu peux l’obtenir pour 130€, ou par abonnement à partir de 12€ par mois.

Si ton besoin n’est que temporaire, tu peux très bien t’abonner pendant 1 mois, utiliser Lightroom pour corriger les défauts de tes photos, puis arrêter ton abonnement. Si tu as besoin, tu peux lire mon article ou j’explique comment corriger des défauts avec Lightroom, ce qui te sera utile dans ton cas.

Si tu trouves Lightroom trop cher, il existe d’autres alternatives, notamment Lightzone et Darktable, qui sont tous les deux des logiciels Open Source, et gratuits. Mais je ne pourrais pas beaucoup t’aider ensuite pour les corrections que tu dois faire, car je ne connais pas ces logiciels.

Jean-Pierre (Blog) : Je vais bientôt partir à l’étranger pour prendre des photos de nuit dans un petit village. J’ai essayé de prendre un cliché il y a quelques mois. Il faisait nuit noire avec seulement quelques lampadaires au loin. J’ai voulu capturer cet instant en réglant mon ouverture à 3.5 et mes iso à 1600. Temps de pose 30 secondes. Le résultat était un peu décevant. Le ciel était beaucoup trop clair, alors qu’à l’œil nu, il était bien sombre et très étoilé. Je possède un objectif 18-135 avec un boîtier eos 100d. J’aimerais un conseil pour obtenir une image fidèle à ce que j’ai vu.

Bonjour Jean-Pierre,

Si ton ciel était trop clair, c’est qu’il était sur-exposé. Pour remédier à ce problème, tu peux soit diminuer un peu le temps de pose, soit choisir une ouverture plus petite, soit diminuer un peu la sensibilité ISO que tu as choisie.

En photo, il n’y a pas de règle. A toi de faire des essais. Tu testes un réglage, tu vois ce que ça donne, et tu corriges en fonction du résultat.

Le problème qu’on rencontre souvent en photo de nuit c’est quand le ciel est nuageux ou brumeux, et que les lumières de la ville s’y reflètent. Le ciel est alors trop lumineux par rapport aux zones sombres de ton image, et on obtient un ciel jaune et pas très beau.

L’idéal pour la photo de nuit, et pour éviter tous ces problèmes, est de prendre tes photos avant qu’il ne fasse nuit noire. Ton ciel sera ainsi beaucoup plus intéressant, souvent très coloré, avec des dégradés allant du bleu très sombre à l’orange, comme sur cette photo par exemple que j’ai prise à Toulouse :

Coucher de soleil sur la Garonne - Toulouse

Une fois qu’il fait complètement nuit, si tu veux que tes photos soient sympa, il te faudra obligatoirement faire un choix.

Si ce que tu veux mettre en valeur c’est le ciel étoilé, place toi à un endroit ou il n’y a aucune lumière. Si c’est une ville que tu veux mettre en avant, cadre plus serré, et oublie le ciel. Il sera certainement tout jaune, trop clair, mais on ne le verra presque pas sur ta photo.

La photo est toujours une histoire de compromis !

Sinon, dernière solution, c’est de prendre plusieurs photos avec différentes expositions : une première pour capturer comme il faut le ciel. Une deuxième pour capturer comme il faut le village. Et ensuite tu fais une image composite à partir de tes deux photos en post-production avec Photoshop.

Nicole Di Martino (email) : J’ai un appareil photo canon EOS 400D. Comme j’ai changé de laptop, de Microsoft je suis passé au Mac ce qui fait que ce dernier ne prend pas le logiciel Canon. Résultat je ne peux pas télécharger mes photos, un conseil comment faire ?

Bonjour Nicole,

Je ne comprend pas très bien ce que tu n’arrives pas à faire avec ton Mac.

Si tu parles des utilitaires Canon EOS Utility, tu peux très bien les installer sur ton mac. Le seul petit problème que tu peux avoir, c’est si tu n’as pas de lecteur CD. J’ai publié un article à ce sujet pour t’aider : Comment Installer Canon EOS Utility sur Mac sans CD.

Si tu n’arrives pas à accéder aux photos qui sont stockées sur ton appareil depuis ton Mac, c’est qu’il faut utiliser un logiciel pour cela. Essaye « Transfert d’Images » qui est installé sur tous les Macs par défaut. Sinon tu as également le logiciel « Photo » d’Apple qui te permet de faire ça. Et enfin, Lightroom te permet également d’importer tes photos.

Didier Mourlhon (email) : Je suis photographe professionnel et depuis 2002 je traite mes Raw avec Capture One de Phase One, je possède la toute dernière version soit la 8.3 je viens de faire l’acquisition de Lightroom 6 car plusieurs de mes confrères l’utilisent, je dois avouer que j’ai été extrêmement déçu par la différence entre les 2 traitements entre C1 PRO (Phase One) et LR6 (Adobe) au niveau netteté, détails, bruit et couleur surtout sur des fichiers pris en haute sensibilité je trouve que C1 PRO met LR 6 vraiment dans les choux, pour être honnête je dois avouer que je maitrise C1 depuis plus de 10 ans et connais très très mal LR 6. Je ne suis pas déçu de l’acquisition de LR6 car je vais surtout l’utiliser pour cataloguer, utiliser les outils pour réseaux sociaux et bien sûr la conception de livres photos. Ma question est la suivante penses-tu que ce choix est judicieux ou penses-tu que je vais me compliquer la vie ? Dernière question, as-tu toi-même essayer Capture One ?

Bonjour Didier,

Tu n’es pas le premier à me dire que Capture One est meilleur que Lightroom pour le rendu des photos, et notamment la gestion et la correction du bruit, de la netteté, et du rendu des couleurs. Et tu n’es pas non plus le premier à apprécier Lightroom pour la gestion des photos, leur publication, ou la gestion de l’impression.

Beaucoup de photographes sont dans le même cas que toi, et se retrouvent un peu « le cul entre deux chaises ».

capture-one-logo

Je n’ai jamais essayé Capture One, mais j’ai essayé DxO, et c’est à peu près le même problème : soit tu n’utilises que Lightroom pour tout faire, soit tu utilises deux logiciels, mais ça complique un peu le flux de traitement des photos, ce qui te fait perdre du temps.

Perso j’ai choisi de rester avec Lightroom seul. Je préfère être efficace, au détriment d’une très légère perte de qualité sur certaines photos dans certaines conditions.

Mais pour toi, venant de Capture One, il est possible que ce soit en ajoutant Lightroom à ton flux de travail que tu gagnes du temps. Si tu publie beaucoup de photos sur les réseaux sociaux par exemple, la synchro de Lightroom te fera gagner beaucoup de temps à ce niveau là. Le tout est de faire attention de ne pas perdre de qualité au moment de l’échange des fichiers entre les deux logiciels. Et ça je ne sais pas comment c’est géré par Capture One.

En tout cas, si tu as besoin, tu peux retrouver tous les cours que j’ai publié concernant Lightroom à cette adresse : http://photo.nicolascroce.com/cours/lightroom/

Voila, j’espère que cet épisode de #QuestionPhoto vous aura plu et vous aura été utile.

Rendez-vous la semaine prochaine pour le prochain épisode, et d’ici là, j’attends vos questions : envoyez moi un message privé sur ma page Facebook, utilisez le hashtag #QuestionPhoto sur Twitter, ou postez vos questions dans les commentaires, un peu plus bas sur cette page.

N’hésitez pas, et n’ayez pas peur d’être ridicule avec vos questions : tout le mon de a un jour été débutant !

Une question ou une réaction à propos de cet article ?
On en discute dans la communauté des SuperPhotographes

Pas encore membre de la communauté ?
Rejoignez des centaines de photographes au sein d'un groupe dans lequel vous pouvez poser vos questions, demander des conseils, discuter avec d’autres passionnés, partager des ressources, des connaissances ainsi que des projets.
En savoir plus et s'inscrire gratuitement