Temps de lecture : 5 minutes

 

Seb Dard (Facebook) : Un photographe doit il donner ses clichés bruts (RAW) quand il effectue une prestation ?

Tout dépend de la prestation que tu as vendu !

Dans la majorité des cas, ce qui intéresse les clients, c’est le résultat final. La photo retouchée. Celle que tu as retravaillé en post production.

Pour moi, la post-production fait autant partie de la création artistique que la prise de vue elle même, donc la seule « vraie » photo, c’est celle au format jpeg, pas celle au format RAW.

En travaillant avec les RAW, on fait même parfois exprès de sur-exposer les photos pour enregistrer le plus d’informations possibles, et ensuite avoir le plus de matière possible pour la post-production. On appelle cette technique « Exposer à droite ». Dans ce cas, le RAW ne servira pas à grand chose pour ton client.

Il peut cependant y avoir des exceptions. Par exemple si une agence de communication te demande une série de photo, et veut elle-même gérer la post-production, dans ce cas il faudra fournir les RAW, et seulement les RAW. Mais ce genre de demande est assez rare. Et le contrat est bien clair à ce niveau là.

Donc, pour des mariages, des concerts, des portraits, etc. Donne seulement les jpeg. Garde les RAW pour toi.

Valérie (Blog) : Dans Lightroom, je ne trouve pas comment désactiver une importation avec de multiples sous-dossier classés par date. J’aimerais créer un dossier « 2015-travaux en cours » et ensuite à chaque importation créer le nouveau dossier client avec des photos de différentes dates, mais que tout soit réunis dans le même dossier.

Le réglage que tu veux faire se fait au moment de l’importation des photos.

Dans la fenêtre d’importation de Lightroom, tu as un panneau intitulé « Destination » dans la barre latérale droite de la fenêtre.

A cet endroit, il faut que tu coches la case « Dans le sous dossier ». Il faut ensuite que tu écrives le nom du sous-dossier dans lequel tu veux enregistrer tes photos. Dans ton cas, ce sera le nom de ton client, pour regrouper toutes les photos dans le même sous dossier, quel que soit la date.

Juste en dessous, il faut sélectionner « Dans un dossier » à la place de « Par Date »

Et enfin, dans l’explorateur de fichier qui se trouve encore en dessous, tu sélectionne le dossier principal qui contiendra tous les sous dossiers. Donc dans ton cas il s’appellera « 2015-Travaux en cours »

Import-Lightroom-dans-dossier

Lors d’une prochaine importation, si tu utilise le même nom pour ton sous dossier (donc le nom de ton client), les photos seront regroupées avec les autres déjà importées.

Christian Baillet (Facebook) : Nouvel utilisateur de Lightroom et ancien utilisateur d’Aperture je souhaiterais savoir comment on efface les “pétouilles” issues des poussières sur le capteur.

Tout comme Aperture, Lightroom dispose d’un outil spécialement créé pour corriger les petits défaut des photos (poussières sur le capteur, gouttes d’eau sur l’objectif, etc.)

L’outil s’appelle « suppression des défauts ». J’ai écrit un article au sujet de cet outil sur le blog, tu trouveras toutes les infos qu’il te faut pour l’utiliser. C’est par là : Suppression des défauts de vos photos dans Lightroom.

Nicolas BrightEyes (Facebook) : Je veux lancer mon entreprise photo mais le soucis c’est comment trouver des clients pour des shoots photos ? J’ai beau retourner la question 1000 fois, je n’arrive pas à trouver, est ce que vous auriez des conseils à me donner ?

Pas facile de se lancer comme photographe !

J’ai écrit un article à ce sujet là il y a quelques temps déjà, mais je pense qu’il est toujours d’actualité. Tu devrais le lire : Monter un business plan photo béton. Impossible?

La première chose à faire à mon avis, c’est que tout le monde autour de toi doit savoir que tu es photographe, et que tu cherches des clients. Commence par le dire à ta famille. A tes amis proches. Tes connaissances. Ce seront certainement les premiers ambassadeurs de ta marque. Ils parleront de toi. Et si une occasion se présente, ils proposeront tes services.

Change également la signature de tes emails. Il faut que les gens qui reçoivent un email de ta part sachent tous que tu es photographe.

Ensuite, internet est un formidable moyen de communiquer et de se faire connaitre. Créé un site web, ou encore mieux un blog, va sur les réseaux sociaux, et fais toi connaitre. Ne va pas sur les groupes consacrés à la photographie ou sur Flickr. Là tu ne trouveras que des concurrents, pas des clients. Va plutôt sur des groupes ou tu penses pouvoir trouver des clients. Si tu veux faire des portraits d’enfants, va sur des groupes ou des pages qui parlent de la rentrée scolaire. Des baptêmes. De l’éducation. Etc.

Aide les gens. Conseille les. Prouve leur que tu es un expert.

Si tu veux que ça marche, il faut que tu aide les gens, et que tu leur apporte quelque chose en plus que tes concurrents.

Si tu veux faire des portraits, n’hésites pas également à payer des modèles au début, pour créer un portfolio qui soit vraiment sympa. Un modèle pro te donnera un bien meilleur résultat que de photographier un ou une amie. Même si ils sont très jolis, ils n’ont pas l’habitude de poser devant un objectif. Le résultat sera bien meilleur avec un modèle pro. Embauche également une maquilleuse (MUA) et une coiffeuse. Eux aussi sont capables de transformer le résultat de tes photos.

Lancer son business est un investissement. Il faut y consacrer beaucoup de temps, et un peu d’argent. Mais le résultat vaut le coup.

Franck de Niort (Facebook) : Comment devenir riche et célèbre avec ses photos ?

Tu n’y arriveras pas. Du moins pas en te posant cette question là.

Demande toi plutôt : Comment aider le plus possible de personnes, et monétiser mes services pour continuer à le faire.

Si tu aides les gens, que ce soit à résoudre leurs problèmes, à se sentir mieux, à avoir une meilleure vie, etc. ils te suivront, parleront de toi, et achèteront ce que tu as a leur vendre.

Pour ce qui est de vendre. Essaye de ne pas échanger ton temps contre de l’argent. Et de t’adresser à plusieurs personnes en même temps, plutôt qu’à une seule.

Si tu fais un cours concernant la photo par exemple. Tu peux faire un cours particulier à une personne. Dans ce cas, pour gagner plus il faut que tu fasses plus d’heures de cours. Donc plus de temps passé.

Maintenant, si tu écris ton cours et que tu l’imprimes. Tu donnes ce cours à ton élève, qui peut étudier seul. Tu n’as pas à refaire le cours à chaque fois. Tu n’échanges plus ton temps contre de l’argent. Tu as travaillé une fois, et tu revends ce travail plusieurs fois.

Et si enfin tu créée un ebook de ce cours, et que tu le vends sur internet. Tu peux le vendre des centaines de fois, à des dizaines de personnes différentes, et toujours sans avoir à passer du temps pour le réécrire.

En (1), tu échanges ton temps contre de l’argent. En (2), tu n’échanges plus ton temps contre de l’argent, mais tu travailles en Une personne pour Une personne. Enfin en (3), tu n’échanges plus ton temps contre de l’argent, et tu travailles en Une personne pour Plusieurs personnes.

La troisième solution est donc à long terme la meilleure façon de travailler et de penser son business.

Enfin, « devenir riche et célèbre » n’est pas facile. Ça demande beaucoup de travail. Surtout au début pour lancer ton activité. Alors au lieu d’en parler et de poser 10 fois la question sur Facebook, mets-toi au travail !

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches. Pensez également à vous abonner à la newsletter pour recevoir les prochains articles.

Les membres Premium peuvent discuter de cet article sur le forum de la communauté Premium.