Temps de lecture : 6 minutes

 

Gerard Darriet (Facebook) : Pourriez vous m’expliquer deux photos que j’ai pris sur un plage et dont une personne est partiellement transparente ?

photo1

 

photo2

Bonjour Gérard,

Lorsque tu as pris cette photo, il faisait nuit. Il y avait donc très peu de lumière.

Pour arriver à avoir une exposition correcte, c’est à dire pour que tu n’obtiennes pas une photo trop sombre voir toute noire, ton appareil photo a augmenté le temps de pose pour prendre la photo (on dit aussi qu’il a diminué la vitesse d’obturation).

En augmentant le temps de pose, ça laisse plus de temps à la lumière d’entrer dans ton appareil photo. Là tu devais avoir un temps de pose qui devait avoisiner une seconde je pense.

Avec un temps de pose d’une seconde, le capteur de ton appareil photo enregistre ce qui se trouve devant lui pendant une seconde. Tout ce qui bouge pendant ce temps là se traduit par du flou sur ta photo.

Donc si tu regardes tes photos, toutes les personnes assises sur la plage sont plus ou moins nettes, car elles ne bougeaient pas ou très peu.

Par contre, la personne qui vendait les objets lumineux se déplaçait. C’est donc pour ça qu’elle apparait floue sur ta photo, ce qui donne cet effet de « transparence ».

Pour approfondir le sujet, je te conseille de lire les deux articles suivants :

 

Toine Bouyakore (Facebook) : Quel filtre ND me conseilles tu pour commencer la pause longue en bord de mer ?

En bord de mer, il y a beaucoup de lumière, donc je te conseille un filtre ND très sombre.

J’utilise toujours un filtre NDx1000, qui va donc multiplier le temps de pose par 1000 !

Quand au modèle, c’est un B+W F-Pro 110 ND 3,0 1000x.

Pense à choisir le diamètre de filtre en fonction de ton objectif (le diamètre de ton objectif est indiqué à l’intérieur du capuchon de protection qui protège ton optique).

Et une fois sur le terrain, avec un filtre aussi sombre, je te conseille de faire ta mise au point avant de monter le filtre sur ton objectif !

 

Eric Doneux (Facebook) : J’ai un Canon 70D et quelques objectifs sympas. Seulement cet appareil est totalement incompatible avec les photos de concert, sauf si on est accrédité… Et comme ce n’est pas le cas, saurais-tu quel appareil photo compact permet de prendre des clichés sympas, sans que l’on soit obligé d’enclencher le flash, et avec un zoom correct si on est un peu loin.

Salut Eric,

Je ne comprends pas très bien pourquoi tu dis qu’un 70D ne serait pas adapté à la photo de concert.

Si quelque chose n’est pas adapté, c’est plutôt l’objectif que tu as dessus, non ?

Si tu n’es pas accrédité, tu te retrouves à une distance plus importante de la scène. Donc dans ce cas, il te faut privilégier une optique avec une grande longueur focale, et comme en général pendant les concerts il n’y a pas beaucoup de lumière, ton optique doit aussi être très lumineuse.

Le problème, c’est qu’un gros zoom très lumineux, c’est cher !

Dans l’idéal, je te conseillerai l’excellent 70-200 mm F/2,8 L USM, mais à plus de 1000€ l’objectif, je peux comprendre que tu le trouves un peu cher !

zoom-canon-70-200

A partir de là, tu va devoir faire un compromis :

Soit privilégier le coté facile du zoom, mais avoir un objectif moins lumineux.

Soit, et c’est ce que je te conseillerai, prendre une focale fixe très lumineuse. Tu perds le côté pratique du zoom, mais tu gagnes en prix, en qualité d’image, et en luminosité.

Reste à choisir la focale : j’hésiterai entre 50mm (qui équivaudrait à un 80mm sur ton 70D vu qu’il s’agit d’un capteur APS-C) et 85mm (Equivalent à 136mm).

Voici les objectifs correspondants :

Tu vois, vu la différence de prix, tu peux te payer quelques optiques fixes pour le prix d’un zoom, et en plus les optiques fixes restent plus lumineuses que le zoom !

 

Lecouffe (email) : Comment feriez-vous pour expliquer à des néophytes le triple rapport “ouverture-vitesse-sensibilité” ? Avec les conséquences” profondeur de champ – flou – bruit” ? Avez-vous une méthode particulière ?

Pour expliquer le triangle d’exposition, j’utilise une métaphore dans laquelle notre peau fait office de capteur photo, et la personne à qui tu expliques cela est placé dans un carton, sur une plage, au mois d’aout.

Lis cet article tu comprendras : Comprendre l’exposition en photographie (Et accessoirement maitriser son bronzage)

Pour la vitesse d’obturation et le flou, je fais faire des exercices pour mimer le fonctionnement du capteur d’un appareil photo. Les détails ici : Comprendre la vitesse d’obturation en photographie.

Pour le bruit et la sensibilité, en général les gens le comprennent facilement. A la limite, tu peux dire quelques chose comme « plus tu as les oreilles sensibles, plus tu entends du bruit » en photo c’est pareil, plus le capteur est sensible, plus il y aura du bruit sur tes photos. Mais bon, dans la majorité des cas, expliquer le principe et montrer deux ou trois photos en exemple suffit largement.

Enfin, pour la profondeur de champ et l’ouverture, la c’est toujours compliqué, car la profondeur de champ dépend de l’ouverture, mais aussi de la distance au sujet et de la longueur focale.

Du coup tu n’y coupes pas, il faut un cours assez long et complet pour expliquer tout ça. Et souvent, c’est assez difficile à faire comprendre.

Il faut que je publie un cours concernant la sensibilité et un autre concernant l’ouverture, mais je n’ai pas encore eu le temps de le faire. Si ça t’intéresse, pense à t’abonner à la newsletter pour ne pas le rater.

 

Mariano Cuevas (Facebook) : J’ai stocké sur DVD des fichiers Raw ou JPG,le but est d’en importer certains dans Lightroom pour les traiter et enfin les exporter dans mes images si possible ou ailleurs, afin d’avoir au final mes photos.

Bonjour Mariano,

Pour l’import de tes photos dans Lightroom depuis un DVD, tu peux lire l’article suivant : Comment importer ses photos dans Lightroom.

Suit les instructions de la partie « Import de photos dans Lightroom depuis une carte mémoire » et quand tu arrives à la partie « Sélectionnez la source de vos images » tu sélectionne ton DVD à la place de ta carte mémoire.

Lightroom va ainsi copier tes photos sur ton disque dur. Tu pourras alors éjecter ton DVD, et travailler normalement sur tes photos.

Une fois que tu auras retouché tes photos, choisis celles que tu veux exporter. Pour cela, tu peux utiliser les collections rapides de Lightroom.

Et enfin, si tu veux donner ces photos à quelqu’un (sur une clé usb par exemple) depuis Lightroom, tu vas les sélectionner, faire un clic droit dessus puis : > Exporter > Exporter…

Une nouvelle fenêtre va apparaitre :

export-photo-lightroom

En haut de la fenêtre, sélectionne « Disque Dur », puis dans la colonne de droite, ouvre « emplacement d’exportation », et indique à Lightroom dans quel dossier tu veux exporter tes photos. C’est là que tu dois indiquer le dossier “Mes Images” par exemple, ou une clé USB.

Tu peux également si tu le souhaites changer la taille de tes images (dans le panneau « Dimensionnement de l’image »), ou appliquer un filigrane à tes photos (Lis cet article à ce sujet : Comment appliquer un filigrane à vos photos avec Lightroom).

Une fois que tout est bon, il ne te reste plus qu’à cliquer sur le bouton « Exporter » qui se trouve en bas à droite de la fenêtre, et à regarder Lightroom travailler !

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches. Pensez également à vous abonner à la newsletter pour recevoir les prochains articles.